Rétrospective 2016

En cette fin d’année la tradition des internautes ferroviphiles (et pas que) oblige. Un petit retour en arrière sur l’année ferroviaire 2016. Pour moi elle n’a été un bon cru, mais qu’à cela ne tienne ! 2017 sera sans doutes meilleur !

Voici en premier lieu un retour en arrière photographique :

  • Avril : juste quelques prises à bord d’une Z20900…

26384273522_b8e52f1f25_c26450667046_ba7208fe69_h

  • Juin : Exposition FédéRail à la TRANSVAP !

27484800445_c9bccff761_h

  • Juillet : l’été est en général signe d’une grande productivité ferroviaire, mais l’emploi saisonnier dans les champs m’en empêchera. Donc ce que je vous propose pour juillet, le reportage du triage de Brétigny.

28188329645_25ee518d34_b

  • Septembre : Alors là, étrange, ce mois de rentrée scolaire était bien plus complet que les deux mois des grandes vacances ! La première sortie non officielle du Module Junior à la fête des associations et le Blanc Argent ! C’est donc ce dernier que je retient :

29734440776_64b20e83fd_h

  • Octobre : Exposition de modélisme à Ozoir la Ferrière :

30495177466_16328153ce_h

  • Novembre : Rail Expo et Salon du Train Miniature à Orléans : Je retient mon coup de cœur des deux expos, l’évocation du train de la Haute Somme.

30799577295_fb2065beb7_b

  • Décembre : Pour finir l’année, la porte ouverte du CMFA d’Arpajon.

31613976262_ce6533f71b_b

Passons désormais à la vidéo :

Vestiges du triage de Brétigny

31029990763_0f75fd1432_b

Dans le but de soulager le triage de Juvisy, il a été décidé d’installer un triage à Brétigny en 1916. Cette gare de triage permet de collecter les trains de la Grande Ceinture qui ne pouvaient pas être reçu à Juvisy. A la fin des années 1940, l’ouverture du triage de Villeneuve Saint Georges diminue considérablement le nombre de trains reçus à Brétigny. Mais c’est grâce à l’augmentation du trafic FRET en 1955 que ce triage est modernisé. Néanmoins, les années 1960 qui ne sont pas un grand cru ferroviaire, redonne de la peine à ce triage qui finira par ce contenter d’utiliser ses voies pour le garage des trains de banlieue et quelques FRET.

C’est en juillet 2016 par le pont de la Rue de la Desserte Industrielle que je vous propose d’avoir un aperçu de l’état actuel des emprises Sud du Triage de Brétigny.

28188329645_25ee518d34_b

Vue direction Paris, avec l’ancienne bosse barrée à toutes circulations. Elle est désormais dans la broussaille.

Au deuxième semestre de 2017, il est prévu de supprimer la bosse pour réaliser des simplifications des installations.

28085977882_3efdd54088_b

On peut voir l’accès à la butte qui est condamnée. A noté également que le terrain à du s’affaisser entre temps, la butte doit être très plate aujourd’hui…

28085979422_0d3d4af94c_b

Direction Orléans, poste F commandé depuis le poste C, à la merci des vandales.

28085980922_f457db53e7_b

L’activité n’est tout de même pas réduite à zéro. Deux voies servent à une activité de travaux.

27574341093_7ba43423b2_b

Pour les modélistes souhaitant faire un vieux dépôt !

Autre point assez intéressant du triage de Brétigny, c’est son triangle :

28085984422_16660c676d_b

Ce PN à voie unique qui permet aux trains venant de Dourdan et même Châteaudun d’éviter la gare de Brétigny et partir directement plein Sud direction Etampes puis Orléans. Le PN à l’arrière plan est celui de la ligne de Dourdan, soit Brétigny – La Membrolle sur Choisille.

Ce PN ne sert plus beaucoup, mais à voir les traces grises sur le rail, le trafic ne doit pas être à zéro lui non plus. Il a été questions à de nombreuses reprises de supprimer ce triangle. Mais a été maintenant afin de permettre aux locomotives à vapeur d’un train spécial de pouvoir faire « demi-tour » ou pour servir principalement aux trains de travaux du RER C.

Fermeture du Charolais 

Une nouvelle page se tourne en région parisienne avec la fermeture du dépôt de Paris Charolais.

Une expo sera organisée les 10 et 11 décembre 2016 de 10h à 18h à la voie M de la Gare de Lyon, avec des machines représentatives du dépôt.

Deux voitures expo type TEE Mistral abriteront une petite exposition avec d’anciens documents, des maquettes, et des stands dont un pour le recrutement de la SNCF, et d’autres pour La Vie du Rail, et les associations participant à l’expo: AFCL, APMFS et Cité du Train.

Mr Jacques Cooper, designer du TGV Sud Est, nous fera l’honneur de sa présence pour des dédicaces.

D’autres animations auront lieu au cours de ces deux journées.

Les locs présentes devraient être les suivantes, et dans cet ordre, en partant du butoir et en allant vers le carré de sortie:

2D29135

CC7102

CC6549/Mistral69/Mistral69/6530

BB9337

BB88511

BB80010

BB348

BB26000

BB22200

BB67400

Toutes les locs seront coupées et espacées de 5 mètres pour assurer de belles photos, sauf le groupe « Mistral (les 2 6500 encadrant les voitures TEE) qui restera attelé.

Hélas, suite à un affaissement de la voie près de Brétigny, il m’aura été impossible de faire un tour à cette expo…

 

 

Portes Ouvertes au CMFA d’Arpajon (91)

Organisé, par la FFMF, le CMFA participe à la Fête du Train, en effectuant des Journées Portes Ouvertes dans le local du club situé au 100 Grande Rue à Arpajon (91).

Ces portes ouvertes aurons lieu en même temps que le Marché de Noël.

Le samedi 17 Décembre 2016 de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h

Le dimanche 18 Décembre de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

 Le grand réseau HO avec son dépôt digital, le petit HOe ainsi que le N sera présenté.

Voici un aperçu :

Grand réseau HO :

Dépôt vapeur HO filmé lors de la précédente Fête du Train :

Réseau N :

Orléans 2016 : La Laiterie de Saint Loup (Oe)

Pour clore (déjà) ma série de photos sur Orléans, je vous propose mon coup de coeur :

Rémi Berthelin est venu à Orléans avec son micro-réseau en Oe, « La Laiterie de Saint-Loup », que j’ai découvert par le live facebook du Train de Jules.

cliquez sur les images pour les agrandir

Orléans 2016 : Construction du Mur de l’Atlantique (HOe)

Patrick Noyel, présentait son réseau à l’échelle HOe représentant la construction du Mur de l’Atlantique durant la Seconde Guerre Mondiale. Réalisé à partir de documents d’archive, ce chantier était alimenté par un chemin de fer à voie de 60cm, le célèbre système Decauville.

cliquez sur les images pour les agrandir